top of page

PPV 500€ suite négociation unilatérale par la Direction



Suite au CSEC extraordinaire diligenté par la Direction LCL ce jour nous vous livrons l'avis commun des élus ainsi que l'intervention de l'UNSA alors même que d'ordinaire seules les 3 OSR siègent a la table des négociations salariales selon les règles du dialogue social.


Monsieur le Président,

 

Les élus du CSE Central ne peuvent que regretter que la Direction n’ait pas jugé utile de prévoir la négociation d’une PPV plus tôt dans l’année. Ce manque d’anticipation les a contraints à être réunis dans un délai extrêmement court et à accepter d’être informés et consultés dans la même séance.

Le CSEC a dérogé à ses règles de fonctionnement dans le seul intérêt des salariés LCL afin qu’ils puissent bénéficier du versement d’une PPV défiscalisée sur l’exercice 2023.

Pour autant, les élus CSEC ne peuvent que regretter le montant octroyé par la Direction qui est indigne au regard de l’investissement sans faille de ses salariés.

 

DECLARATION UNSA CSEC

 

Il est manifeste qu’une fois de plus, les conditions de négociation de la NAO chez LCL n’ont pas été satisfaisantes : en effet une quinzaine de jours à peine pour que Direction, Syndicats, mais également Salariés puissent s’entendre et faire entendre leurs propositions et point de vue c’est insuffisant.

Comment cela est-il possible dans une entreprise comme la notre tandis que nos concurrents eux débutent leurs discussions dès le mois de septembre ? Doit-on y voir une volonté de faire échouer les tractations ?

Nos salariés ne méritent-ils pas mieux qu’une validation ou une non-validation presque en catimini sur les derniers jours de décembre ?

Sur ce point je ne peux vous décerner le label du meilleur employeur bancaire de l’année 2024.

Nous vous demandons dorénavant d’anticiper cette étape annuelle obligatoire dès le mois de septembre pour un meilleur traitement.

En ce qui concerne la PPV proposée pour 2024, je regrette que le montant ne soit pas à la hauteur d’une part de l’investissement constant des salariés, d’autre part des capacités financières du LCL.

Evidemment, entre 0 et 500€, compte tenu du contexte économique que nous vivons, les salariés par dépit et uniquement par dépit, préfèrent 500.

 

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page